Cinq questions à Féthi RIAH

- C'est quoi un maire pour vous ?

Je veux être un maire qui protège les habitants et qui transcende les clivages politiques. Je ne serai pas le maire de droite ou de gauche mais tout simplement le maire de tous les habitants, proche d’eux et à leur service. Je ne suis pas un homme de promesses mais d’engagements et lorsque je prends des engagements je les tiens !

- Quelques mots pour résumer votre programme ?

C’est un programme généreux, fait par et pour les habitants qui seront au cœur de notre politique. C’est un programme qui répond à leurs attentes avec des propositions concrètes. Il ne s’agit pas d’un catalogue de promesses ou une succession de copier-coller venus d’Internet ou un fourre-tout.

- Votre endroit préféré dans votre ville ?

Bien évidemment, mon endroit préféré est le Puythouck, qui a bercé mon enfance. Depuis 5 ans, je lutte pour préserver cette zone verte artificielle dont 15 hectares ont été vendus illégalement à la SAS IMMOCHAN. Avec nous, ce site, sera vivant de jour comme de nuit, hiver comme été.

- Votre référence politique ?

Je n’en ai pas une mais plusieurs qui ont marqué mon parcours. La vérité c'est que l'indépendance est une chose qui est rare et donc chère. Le prix de ce bien précieux est la patience. Mais peu peuvent en payer le prix. De Gaulle fut une figure emblématique de l’indépendance.

- Un adjectif pour qualifier cette campagne des municipales ?

C’est une campagne riche de rencontres, passionnante. Les habitants nous accueillent avec sourire, et on perçoit l’envie d’une alternative démocratique. J’ai une équipe unie, humaniste, animée par l’amour de Grande-Synthe. Je regrette l’absence d’attitude responsable de certains candidats, qui parasitent comme tous les 6 ans la campagne sans aucun respect des règles électorales.

Retour à l'accueil