Non, je ne me tairai pas !

NON JE NE ME TAIRAI PAS

Ainsi Monsieur Abdelhouaheb ZAIBET, actuel président de l'AML, qui gère la mosquée de Grande-Synthe, a décidé de m'attaquer au tribunal pénal pour diffamation. Je n'ai pas encore la convocation puisqu'elle a été envoyée chez un membre de ma famille (suis-je suivi ?) et non à mon domicile.

Il me reproche mes écrits sur mon compte Facebook dans lesquels je déclare que la direction est salafiste. Je ne pense pas que ce soit le procureur qui ait voulu me poursuivre car même la préfecture, les services de l'état (renseignements territoriaux) la commune savent que parmi les dirigeants il y a des salafistes, et que l'imam que M. ZAIBET a intronisé la semaine dernière est salafiste. Si le procureur a décidé de classer sans suite sa plainte, à mon avis, M. ZAIBET a dû déposer une somme d'argent pour que sa plainte soit reçue. En cas de perte de procès, bien évidemment il perdrait cette somme d'argent.

Il m'attaque au nom de l'association et donc utilise l'argent des fidèles musulmans sans leur accord pour que le tribunal me condamne.

Je ne comprends pas cet homme, il a mis des salafistes dans son "administration" comme il dit, il m'a agressé physiquement et verbalement (une plainte est en cours), il appelle à la haine (il a déclaré "si nous étions au bled on les couperait en morceaux", à savoir ceux qui ne partagent pas ses opinions), ses amis me menacent, il vient d'installer un imam de tendance salafiste mais il refuse que l'on parle de salafisme. Il fait tout cela, et si je dénonce cela dans mon compte Facebook, il veut m'attaquer en diffamation. J'ai heureusement, tous les éléments pour lui répondre. Sa position me fait franchement rire, elle est de l'ordre du ridicule, de l'ubuesque. C'est comme si le Parti communiste m'attaquait parce que j'aurais dit que leur idéologie est communiste. Cela me fait sourire.

Bref, je répondrai à cette attaque qui ne cherche qu'à nous imposer une loi du silence. Du côté mairie, toujours le silence et aucun message de soutien.

Ces intimidations ne m'empêcheront pas de dire ce que je pense et je vous le dis, nommément, OUI MONSIEUR ZAIBET, vous participez à la salafisation de tout le Dunkerquois et pas que de Grande-Synthe.

A bon entendeur salut

Retour à l'accueil