Les manoeuvres des partis sectaires continuent. Ils nous parlent du vent de liberté qui souffle sur les pays arabes et ici ils refusent la démocratie. Comme en 2007 lorsque Léon Panier, ancien maire de Gravelines, se présentait aux législatives, aujourd'hui on tague mes affiches, mon visage en particulier, en noir. Même le Front National, aux idées xénophobes et raciste, on le laisse en paix dans son coin ! C'est que son futur score ne dérange pas vraiment.

Retour à l'accueil