L'être humain est un être doué de raison. Cette raison est une des manières de percevoir le monde qui nous entoure même si ce n'est pas la seule. Abandonner cette raison c'est s'avilir et ne laisser que son côté bestial prendre le dessus. Pourquoi je dis cela car parmi les autres canaux pour percevoir ce monde en dehors de la raison sont nos cinq sens et nous sommes dans le monde de l'image et de la vidéo. Nous recevons chaque jour des tonnes d'informations sous forme audio, vidéo ou les deux combinés et il nous arrive de ne plus savoir faire la distinction entre le vrai et le faux. Tout accepter, ingurgiter sans réfléchir c'est se perdre. Et cela est encore plus navrant quand on a appris à lire et à écrire. Alors réfléchissons. Le so-called "printemps arabe" n'est qu'une fumisterie que veulent nous faire croire nos médias pas, tous bien sûr. Si les peuples arabes, aussi divers soient-ils, veulent plus de libertés, des droits etc. nous devons l'entendre et ils ont raison car ils doivent reprendre leur destin en main. Mais ce n'est pas le cas, leur destin n'est pas plus entre leurs mains aujourd'hui qu'hier. Si l'on regarde bien, il y a eu des manifestations dans tout le monde arabe à plus ou moins grande échelle et pourtant seuls les régimes non monarchiques tombent. Alors je veux bien croire qu'une monarchie serait un système politique plus stable et plus solide qu'une république mais la majeure partie de ces monarchies, notamment celles du Golfe sont à l'opposé de ce que réclament leur peuple mais aucune n'est tombée. J'en arrive à une conclusion que si manifestations il y a, il y aussi une volonté de remodeler ce monde arabe et les Américains et leurs alliés ne s'en sont jamais cachés, c'est le GMO, cher à G. BUSH : le Grand Moyen-Orient. Les monarchies dans ce plan ne tomberont pas car elles sont soumises au Diktat de l'Occident et en sont les meilleurs alliées, il suffit de voir où se trouvent les bases américaines dans ce Moyen-Orient et où se trouvent les commandements centraux. On se retrouve dans la même configuration qu'au 19ème siècle qui mit fin à l'empire Ottoman et la création de tous ces pays. Alors réfléchissons, on nous force à entrer dans un nouvel ordre mondial dont on ne s'en cache pas qui sera sûrement pire que celui que nous vivons avec une toute petite minorité qui dictera sa loi à l'humanité et qui s'enrichira sur le dos de celle-ci et ces crises financières à répétition en disent long mais personne ne parle et surtout pas les médias sur les profiteurs de ces crises. La première question à toujours se poser est : "A qui profite le crime ?". 

Féthi RIAH

images-copie-1

 

Retour à l'accueil