Ce mercredi, date de sortie du numéro spécial de Charlie Hebdo, rebaptisé pour l'occasion «Charia Hebdo», on apprend que les locaux du journal parisien  ont été dévastés par un incendie apparemment criminel, ne faisant heureusement aucune victimes. Je ne peux que condamner ce type d'acte de violence. Nous sommes dans un état de droit seule la loi française doit s'appliquer. Même si je ne partage pas cette ligne éditoriale, la liberté d’expression est un droit chèrement acquis qu'il faut préserver, et cela pour TOUS.

Cet acte criminel, s'il est avéré, ne fait que renforcer les préjugés qui ont la vie dure et n'a pour objectif que de renforcer la haine.

 

Mais Cela reste la marque d'extrémistes non représentatifs des musulmans de France qui sont, notamment à l'approche des présidentielle, sans cesse montrée du doigt.

Retour à l'accueil