18-05-2011-facebook-ville-gs-printemps-arabe.png

Aujourd'hui, en surfant sur Facebook, si je puis me permettre l'expression, je tombe sur une publication du profil officiel de notre chère ville de Grande-Synthe. Cette publication concerne la soirée-débat de demain soir, organisée par le cinéma le Varlin de Grande-Synthe. Voici le texte :


Printemps arabe Nous sommes tous concernés !
L’Atelier, université populaire de Grande-Synthe, invite Vincent Geisser
Jeudi 19 mai à 18h30 au Varlin Entrée gratuite


Je poste alors un commentaire du même type que celui-ci : "à quand notre printemps ici". Vous conviendrez que le commentaire est plutôt neutre et sans polémique, et peut concerner aussi bien la politique nationale que locale. Quelques minutes après ce commentaire est supprimé. Vive la démocratie ! Je ne crois pas que le fonctionnaire qui a posté sa publication sur le Facebook officiel de la ville soit si concerné par ce qui se passe de l'autre côté de la Méditerranée ou alors il manque cruellement d'informations sur la situation politique de ces pays. Ces peuples se soulèvent pour faire respecter leur de penser, leur liberté d'expression, de conscience. Commet peut-on dire qu'on est concerné quand on pratique la censure et qu'on empêche les gens de s'exprimer. Non, Monsieur vous n'êtes pas concerné vous êtes dans une posture. 

 

Le comble c'est que dans cette même page Facebook, on trouve des liens politiques, ce qui n'est pas compatible avec le service public. L'administration doit rester neutre. Comme vous le voyez dans l'image ci-dessous, parmi les amis du Facebook officiel de la ville, on retrouve le Facebook  " Soutien Roméo Ragazzo" (pour les élections cantonales passées). On trouve aussi plusieurs liens vers le site POLITIQUE du Maire de la ville dont un article sur la décès de René Carême. Que le Facebook de la ville rende hommage à un homme politique qui a marqué sa ville pendant deux décennies n'a rien de choquant. C'est la moindre des choses. La récupération politique en est une autre. L'administration interne, dont le service communication, a déjà publié des articles sur cet événement via le magazine de la ville et le site Internet de la ville. un lien vers le site de la ville est plus approprié. Même si l'agent en question est encarté PS, ses convictions politiques n'ont pas à apparaître sur le Facebook de la ville.

 

18-05-2011-facebook-ville-gs-soutien-ragazzo-rene-careme.png

Faut-il rappeler que les agents de la Fonction Publique Territoriale sont soumis au droit de réserve. De quoi s'agit-il ? L'obligation de réserve ne figure pas expressément dans le statut général des fonctionnaires. Elle est imposée par le juge administratif qui entend garantir ainsi la neutralité du service public et l’impartialité de traitement des usagers par les agents publics (source la Gazette.fr). 


Donc oui nous, Grand-Synthois nous sommes concernés par les révolutions du Monde arabe, en attendant notre printemps de pieds ferme;

 

 

Retour à l'accueil