conseil municipal

Êtes-vous membre d’un parti ?

Féthi RIAH - Non, je n’ai adhéré qu’une fois à un parti en 2009 et j’en suis ressorti très vite. Je crois aux hommes pas aux partis. Je suis et je reste libre et indépendant.


Récemment, R. Ragazzo, D. Carême, C. Hutin, vous reprochent de ne pas être de gauche ?
Féthi RIAH - Je leur répondrai par une question : est-ce qu’il faut une carte au PS, au PC ou au MRC pour être de gauche ? M. Hutin, Maire de Saint-Pol, fut élu en 1995 sous l’étiquette RPR  (ancêtre de l’UMP) et parce qu’aujourd’hui il a une carte au MRC il serait de gauche. C’est absurde ! D. Carême a fait une campagne dure contre le PS et la gauche plurielle en 2001, alors était-il un candidat de droite ? !  Ils n’ont plus rien à dire ; le seul programme PS-PC-MRC c’est l’invective et l’insulte !  Vous savez, pour avoir été gravement malade durant l’adolescence, je sais ce que je dois au système de santé français. Mon père est un ouvrier retraité à qui je dois tout et si j’ai pu suivre des études supérieures c’est grâce au système éducatif français qui est aujourd’hui remis en cause par cette vision comptable du gouvernement. Donc je sais ce que je dois à la France et je n’ai rien à prouver. D. Carême que sait-il de la misère ? Il n’a pu travailler que grâce à son père qui l’avait nommé directeur de l’ASTV et puis aujourd’hui avec plus de 7000€ d’indemnités publiques qu’il a augmenté en 2001, je n’ai aucune leçon de gauchitude à recevoir de sa part. Quant à M. Ragazzo, il peut être content, grâce à la fusion de Fort-Mardyck avec Dunkerque, son indemnité fait un bon. C’est ça la solidarité socialiste ! Ils appliquent la doctrine de Nicolas Sarkozy : Cumuler plus pour gagner plus !


Donc ni de gauche, ni de droite ?

Féthi RIAH - Lors de la fusion Fort-Mardyck-Saint-Pol-Dunkerque, l’UMP devait perdre 1 siège à la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD). Pourtant la majorité PS-PC-MRC a donné une voix qui manquait à l’UMP pour garder ses sièges à la CUD. En échange l’opposition UMP ne devait pas faire de vagues sur ce dossier. Donc voilà un exemple de politique politicienne où UMP et PS sont d’accords. Alors la fusion, est-elle de gauche ou de droite ? !

 

Que reprochez-vous au PS ?
Féthi RIAH - Je parlerai localement de ce que je sais. Il y a un véritable système népotique et clientéliste. L’actualité récente des  doubles emplois et des marchés publics de la ville de Grande-Synthe le montre. Le département, la région, la Communauté Urbaine de Dunkerque, les villes du canton sont dits de gauche mais jamais nous n’avons été si pauvres. Il y a un problème. On doit lutter contre le chômage, contre la précarité, contre la pauvreté. Nos élus ne luttent pas contre ces mécanismes, ils les accompagnent en maintenant les gens dans la pauvreté.


Oui mais il y a beaucoup de Rmistes et des travailleurs pauvres ...
Féthi RIAH - Je le sais. J’ai eu mon DESS en lexicographie en 2005 et  je suis resté au chômage deux années ayant pour seule ressource le RMI, me retrouvant parfois avec 250€ par mois. La précarité je connais. Mais l’aide sociale doit être là quand on en a besoin pour vous aider à rebondir et non pas pour rester dans la précarité toute votre vie.


Pensez-vous que la colistière de R. Ragazzo est un bon choix ?

Féthi RIAH - Je connais bien Sélima Chabab, adjointe à l’insertion à Grande-Synthe. Mais je pense que c’est la Fadéla Amara locale. Je lui ai à plusieurs reprises demandé en séance du conseil municipal, le taux de chômage et les principaux indicateurs sociaux de notre ville et elle fut incapable de me répondre. D’ailleurs, l’Analyse de Besoins Sociaux (ABS) à Grande-Synthe, qui est un outil de diagnostic annuel (ndlr : obligatoire) date de 2007. Comment avoir une politique sociale cohérente et efficace quand on n’a pas une cartographie sociale de la ville. Aujourd’hui on nous dit qu’il y a 20% de chômage et dans les dossiers de subventions déposés auprès des ministères ils déclarent 28% (soit un habitant sur trois). Le Journal du Net classe Grande-Synthe 7ème ville la plus pauvre de France en terme de revenu par habitant et nous avons perdu presque 4000 habitants en dix ans . 


Votre impression en ce début de campagne ?
Féthi RIAH - La machine de propagande PS a commencé ils pensent déjà qu’ils ont gagné. Ce que je tiens à dire aux électeurs c’est que le département, à travers son Conseil général, a des compétences bien définies et beaucoup sont obligatoires notamment  en matière d’action sociale. Prenons un exemple, quelque soit la majorité, le département devra s’occuper de l’insertion et prendre en charge le RSA. Dites non à cette « stratégie du choc » qui consiste à vous faire peur pour vous forcer à voter pour les petits barons locaux. Par ailleurs, votre abstention les encourage car elle leur assure d’être réélus.

Retour à l'accueil