Hier le journaliste du 20h de TF1 spécial reportage sur le Syrie nous emmène direction Alep, une ville de 1 millions d'habitants "après 20 jours de bombardements jours et nuits" dit-il ! Quand on voit les rues et les bâtiments et les gens on se dit comme peuvent-ils être encore vivants et comment se fait-il qu'après tant de jours de bombardements de "la puissance de feu" de l'armée d'Assad nous dit-on, comment se fait-il que la ville ne soit pas détruite ? On nous prend pour des imbéciles en nous montrant ces pauvres terroristes qu'on appelle rebelles, armés par le Qatar et l'Arabie Saoudite, dommage que le journaliste ne comprenne pas l'Arabe il saurait à qui il a à faire.

 

Retour à l'accueil