La ville va mettre à disposition du parti socialiste ses 14 bureaux de vote habituels pour organiser les primaires socialistes. On sait qu'au PS, la fraude électorale est une habitude, comme pour l'élection de Martine AUBRY à la tête du parti, mais octroyer 14 bureaux de vote c'est incompréhensible. Déjà pour les municipales, c'est à peine un électeur sur deux qui se déplace pour les autres élections on en parle même pas avec des taux d'abstentions proche de 70%, ce n'est pas pour les primaires qu'il y aura grand monde. Si 1500 personnes viennent voter c'est déjà bien alors je ne vois pas pourquoi mettre à disposition 14 bureaux de vote (14 bureaux pour 15.000 votants), qui seront surveillés par qui ? des salariés de la ville ?

Pour des élections officielles il est déjà difficile de compléter les bureaux et souvent se sont des gens payés qui les tiennent. Pour la bonne tenue d'une élection qui soit démocratique et transparente, il faudrait au moins trois personnes en permanences dans ces bureaux  toute la journée: un président, un secrétaire et un assesseur. 3*14 =  42. Il faudra que le PS trouve 42 bénévoles, je dis bien bénévoles toute la journée. Ce qui est sur c'est qu'avec le maire, qui fut en 2007 pour ROYALE, en 2009 pour AUBRY et maintenant pour MONTEBOURG, comment ne pas craindre de la fraude surtout si les candidats n'ont pas d'observateurs. Multiplier les bureaux de vote facilite la fraude. Un seul bureau aurait suffit et aurait pu être tenu par des bénévoles représentant tous les courants du PS et surtout les six candidats. On en est loin des bonnes pratiques démocratiques et encore loin de la 6ème république. Je salue quand même la bonne tenue des débats pendant ces primaires et de l'organisation nécessaires à leur succès. Mais à Grande-Synthe MONTEBOURG se sera du LOURD.

Retour à l'accueil