J'ai reçu ce samedi 20 avril 2013, la décision de la CNAC avec ses motivations. Il ne s'agit pas d'une décision de justice mais administrative dans le cadre d'un recours hiérarchique. Elle ne se prononce pas sur la légalité de la vente des terrains à Immochan, qui est du ressort du juge administratif et dont une procédure est déjà en cours au tribunal administratif de Lille. D'ailleurs, cette même décision peut être contestée par Auchan devant le juge administratif mais ils ont déjà dit qu’ils y renonçaient puisqu'ils ont décidé de travailler sur un nouveau projet prenant en compte les remarques de la CNAC. Je me réjouis que la CNAC ait mentionnée comme nous le disions dans notre requête que le projet rejeté allait être réalisé sur les terrains précédemment utilisés pour des activités sportives et donc de service public. De même la CNAC reprend dans ces considérants les remarques concernant la voracité de projet en termes de fonciers. Il "entrainera une consommation inutile d'espaces naturels et une imperméabilisation des sols".

cnac-18-04-2013-decision-Puythouck-1-copie-1.pngcnac-18-04-2013-decision-Puythouck-2.png

Retour à l'accueil