En tant que président de l'association Synth'èse que j'ai créée pour annuler la vente illégale à Auchan des 15 ha de notre Puythouck, notre POUMON VERT, j'ai été invité en tant que requérant à exprimer mon point de vue devant la commission nationale d'aménagement commercial contre le projet d'extension d'Auchan sur la zone naturelle du Puythouck. Et comme je l'ai dit au maire lors du conseil municipal de lundi dernier (qui avait été avancé d’un jour à cause de la tenue de la commission), je suis allé défendre l'intérêt général celui des habitants et le maire l'intérêt du CAC40*. Le maire disait être confiant et la décision de la commission de ce jour a dû résonner comme une défaite cinglante pour notre maire. Arrivé près du bâtiment de la CNAC, avec mes amis élus de l'opposition, Félix TERTULLIANI et Jean-CLaude AUBRUN, nous pensions être seuls pour annuler ce projet et nous avons pu faire la connaissance des autres parties opposés au projet notamment Point Cadres, Liaki et Cora. Nous nous sommes coordonnés avec leur avocat et tous voulaient que je prenne la parole le premier car j'apportais un élément que les trois avocats n'avaient pas en leur possession à savoir que les terrains en question où Auchan veut s'étendre appartiennent au domaine public de la ville car ils étaient à l'usage de services publics. Ces terrains n'ayant jamais été déclassés ni désaffectés ils sont selon la loi "inaliénables" ce qui veut dire que la vente de 2008 est illégale, et le maire et les services juridiques de la ville ne peuvent l'ignorer.

Je ne connais pas le contenu de la décision de la CNAC, il faut donc effectivement rester prudent mais je suis très heureux de cette décision. C'est la victoire du pot de terre contre le pot de fer.  Quant au maire qui est responsable de cette vente illégale précipitée à deux mois des municipales de 2008 où il était en difficulté, il se retranche derrière l'argument de l'emploi. C'est un échappatoire facile mais la CNAC n'est pas la pour examiner si le projet est porteur d'emplois ou non. Quand le maire a vendu ces terrains cet argument n'a jamais été déclaré il suffit de lire la délibération de l'époque. Par ailleurs, aucun engagement n'a été pris en ce sens par Auchan pour recruter localement et notamment dans notre ville, Grande-Synthe où le chômage est largement au-dessus de la moyenne nationale. Par contre, notre maire devrait se soucier de la légalité des actes et décisions qu'il prend, se soucier de ses petits commerces de proximité qui se meurent. Combien de cellules commerciales sont vides à Grande-Synthe. Et créer de l'emploi pour en supprimer par ricochet n'a pas de sens d'autant plus que les petits commerces de proximité font vivre des Grand-Synthois et recrutent des habitants. 

Notre démarche n'est donc pas une démarche contre l'emploi puisque nous avons retiré notre recours contre le deuxième projet d'Auchan et qui a été accepté par la CNAC. Notre objectif est de protéger le domaine public de la ville, l'intérêt général qu'est censé défendre le maire et non les entreprises du CAC40. Comme, nous le disions dans le magazine de la ville de janvier 2013, Auchan dispose de suffisamment de terrains privés pour s'agrandir, il suffit pour cela de créer des parkings à étages comme cela se fait sur les centres commerciaux de Lille et cela n'empêchera pas la création d'emplois Monsieur le Maire. Au lieu de prendre l'avion pour le Brésil aux frais du contribuable pour parler de biodiversité, Monsieur le Maire, prenez juste le bus et aller voir la biodiversité qu'Auchan est en train de détruire. Vous nous parlez tout le temps de biodiversité, de nature, de développement durable, du grenelle de l'environnement, pourtant vous savez que la densification est rendue nécessaire aujourd'hui si on veut une vraie politique de développement durable. Lorsque vous avez voté contre l'installation du nouveau site CEVESO du Port Méthanier, l'emploi n'était pas votre priorité si on vous renvoie votre argument alors qu'on nous promettait 1200 emplois. Encore une fois vous vous enfoncez dans votre double discours auquel vous nous avez habitué depuis 12 ans déjà.

Face à cette décision négative, deux solutions s'offrent à Auchan, soit redéposer un nouveau projet soit saisir le tribunal administratif ce qui prendrait beaucoup de temps. Cette dernière solution semble écartée puisque le directeur d'Auchan dit vouloir déposer un nouveau projet. 

Nous ne savons pas pour l'instant ce qui a motivé la CNAC dans son refus. Si la CNAC n'a pas été convaincu sur tel ou tel point du projet alors les services d'Auchan vont à nouveau déposer un nouveau projet très rapidement. Par contre, si la CNAC a rejoint mon point de vue à savoir que ces terrains appartiennent au domaine public de la ville et que la vente est illégale, Auchan ne pourra rien faire sauf si le maire décide une fois la vente annulée, de déclasser les terrains et de passer un nouvelle vente, mais d'ici là il y aura les municipales de 2014 et se sera aux habitants de choisir, soit réélire le maire qui vendra les terrains tant il est lié au groupe soit l'alternative démocratique qui défendra le POUMON VERT de notre ville, notre zone naturelle du Puythouck indispensable pour contrebalancer la pollution de 16 sites CEVESO qui nous entourent. Et cela n'empêche pas de créer des emplois et rendre notre territoire attractif.

Comme l'a dit le directeur d'Auchan c'est une étape, une bataille de gagner rester à annuler la vente pour sauver notre Puythouck.

 

Merci aux nombreux habitants, aux élus, responsables d'association pour vos messages de soutien.

projet immochan Page 1

 

 

      * Une filiale d'Auchan est côtée en bourse mais pas en France, mais j'ai utilisé ce terme au sens largede manière ironique face à un maire qui ne se gêne pas d'insulter certains patrons de voyous ou escrocs. Ce terme de CAC40 prend aujourd'hui, selon moi, le sens du pouvoir de l'argent et de la finance. Mais Auchan reste une entreprise familiale méfiant vis-à-vis de la bourse.

Retour à l'accueil