Il y a quelques jours, un homme a posté le commentaire ci-dessous sur ce blog pour prendre la défense du candidat sortant et du maire de Grande-SYnthe. Vous trouverez juste après son commentaire, ma réponse : 

 

Commentaire de M. Fred

"Monsieur Riah,
Je parcoure votre blog et finalement je m'interroge sur la teneur de votre programme. En effet la plupart de vos articles ne sont que des diatribes lancées contre le Maire de Grande-Synthe, le parti socialiste local et son candidat. On est en droit d'attendre d'un candidat aux élections cantonales qu'il fasse des propositions concrètes sur la politique départementale et le rôle que doit jouer le conseil général dans notre société. Je remarque d'ailleurs que la section programme de votre blog est toujours vide. Alors monsieur Riah tenez votre rôle de candidat aux élections cantonales et faites des propositions qui concernent les politiques départementales. En vous lisant, on pourrait parfois croire que votre candidature aux élections cantonales n'est qu'un prétexte pour vous donner une tribune pour critiquer la politique du maire de Grande-Synthe et préparer les prochaines élections municipales de 2014!"

 

Ma réponse


Bonjour Monsieur Fred,

Je n’ai pu répondre qu’aujourd’hui à vos interrogations  car je n’ai pas actuellement de connexion internet. Bien que je trouve votre interrogation fallacieuse mais légitime, je voudrais vous apporter quelques réponses. J’emploi le terme « fallacieux » car les arguments que vous avancez sont partisans. On sent que vous soutenez M. Ragazzo et  vos interrogations sont d’autant plus fallacieuses que l’on pourrait retourner  vos arguments contre les personnes que vous soutenez.

Tout d’abord, mon blog n’est pas un blog de campagne à proprement parlé. Il a été créé en août 2008 pour  rendre compte de mon action en tant que conseiller municipal minoritaire ou d’opposition, à vous de choisir le bon terme.  Ce n’est pas un blog qui sort comme  par hasard au moment d’une élection pour dire aux électeurs je suis à votre écoute et je vous donne la parole pour aussitôt disparaitre une fois la campagne passée. Je suis avant tout un élu local et ce blog retrace mes actions depuis 3 ans. Il est donc normal que vous y trouviez des critiques, non pas contre la personne de M. D. Carême ou de son équipe mais contre une politique détestable et que bon nombre de Grand-Synthois ne partagent  et rejettent en bloc.  Il est normal de pouvoir critiquer la politique de ceux qui sont aux responsabilités et qui utilisent les deniers publics. Vous ne pouvez nous reprocher de jouer notre rôle d’opposition nécessaire dans tout système démocratique. Notre candidature a fait beaucoup changer les choses sur la ville et nous avons à plusieurs reprises contraint le maire par nos actions à se conformer à la législation. On ne peut pas dire à des jeunes qui commettent des incivilités qu’ils sont des délinquants et lorsque les politiques en commettent on ne peut le dire ! Le rôle d’opposant politique n’est jamais aisé, nous avons le rôle ingrat et les habitants ne voient pas toujours le travail que nous faisons bénévolement contrairement aux élus de la majorité,  qui ne sont nulle part et qui reçoivent une indemnité.  Rappelez-vous, lorsque Damien Carême, fut dans l’opposition (j’ai ses interventions durant le mandat 1995 2001 et sa propagande de 2001) et vous verrez que nous sommes plus constructifs qu’il ne l’était. Des propositions, nous en avons faites pendant la campagne des municipales de 2008, nous en faisons encore et le maire les reprend et c’est lui qui est congratulé. Mais Tout vient à point à qui sait attendre, dit le proverbe français.

Quant aux cantonales, nous en parlons au marché, dans nos réunions publiques, sur Facebook (compétences du département) etc. Le programme est en cours d’élaboration comme je l’ai déjà dit. Mais vous le savez, c’est une élection locale, qui n’a pas de caractère idéologique. Le département a des compétences bien définies, d’ailleurs il perd sa clause de compétence générale et la loi le contraint à des  dépenses obligatoires en matière d’action sociale, éducative, de transport etc. Les électeurs élisent une personne qui doit être proche d’eux et il est normal qu’ils sachent  pour qui ils votent. En période de campagne électorale, dire et d’informer l’électeur sur les candidats n’a rien de choquant. Le candidat sortant ne parle pas beaucoup de sa gestion, plus d’impôts, une situation financière du département dans le rouge (nous sommes parmi les derniers en matière de gestion financière alors que nous avons un budget de 3 milliard d’euros) et aussi moins d’argent pour aider les gens car on nous dit que l’action sociale c’est deux tiers du budget de 3 milliard, mais c’est un trompe-l'œil. C’est 60% du tiers du budget car les deux autres tiers sont consacrés aux dépenses de fonctionnements qui sont considérables. Quand on dépense 250 000€ dans des cérémonies et des vœux c’est le budget équivalent à des repas à domicile pour environ 130 personnes âgées pendant un an !

Vous me reprochez de critiquer l’adversaire, de ne pas faire de propositions (ndlr : ce qui est faux) et de me tromper d’élection. Je peux vous retourner l’argument. R. Ragazzo et tous les candidats de « dits » de gauche, ne parlent pas des cantonales mais nous parlent de la politique du gouvernement. Ils ne demandent pas aux électeurs de voter pour leur programme mais de sanctionner le gouvernement.  Alors allez-vous dans le blog du candidat sortant pour faire les mêmes remarques que celles postées sur mon blog ? En outre, ces élections peuvent en effet être un tremplin pour 2014, il n’y a rien de scandaleux dans cela mais chaque chose en son temps. Pour le moment, il n’y qu’une personne qui a fait une déclaration en ce sens à la presse, je trouve qu’il est prématuré et absurde de se lancer dans une telle entreprise car les choses évoluent  très vite en trois ans.

Je vous invite donc à notre réunion du 03 mars 2011 et on échangera sur notre programme.

Bien cordialement

 

Retour à l'accueil