Même si les attentats des derniers jours ne sont pas comparables, les Dunkerquois et les Grand-Synthois en particulier, comprennent la psychose des Habitants de Toulouse tant qui sont dans l'attente du criminel. Il y a dix ans, nous avions connu la même chose, le soir du 04 octobre 2002 où un criminel voulait faire son tableau de chasse en tirant sur tous les maghrébins qu'il rencontrait sur sa route (café des Mouettes de Petite-SYnthe, du Narval à Grande-Synthe, lieux fréquentés par des Maghrébins). Aujourd'hui à la vue de n'importe quel scooter on a peur à Toulouse, à l'époque à Grande-SYnthe c'était à la vue d'un 4X4 qu'on prenait peur. On hésitait à envoyer les enfants à l'école. Mais il y eu moins de victime (1 mort et trois blessé) et le coupable, qui n'est pas militaire, fut retrouvé dans les 48h, c'est ce que j'espère pour ce barbare. Je crois qu'on doit attendre les résultats de l'enquête avant de porter des accusations mais il est certain qu'il y a un contexte pesant en France contre les minorités alimenté par les politiques surtout en période de campagne électorale. Mais l'heure n'est pas à la polémique mais à la solidarité et cohésion nationales. 

Retour à l'accueil