Je reste pantois quand je lis dans la presse une adjointe nous dire que l'humain est absent de la politique du maire. Pourtant, cette adjointe qui a eu la confiance de la majorité en place depuis 2011  avait de nombreux postes dans la majorité, a tout voté les délibérations du maire, l'a soutenu corps et âme au point d'agresser les élus de l'opposition à la sortie du conseil municipal parce que nous nous opposions à sa politique injuste. L'opposition a toujours défendu l'intérêt général et celui des habitants malgré les nombreux obstacles durant 6 ans malgré le désir de la majorité de nous museler. Si l'on s'intéresse aux habitants, à l'humain,  on ne doit pas faire le jeu du maire . Il est trop facile de dire dès que les élections arrivent et après s'être servi en premier "j'étais pas d'accord". Courir après des places c'est jouer le jeu du maire et du parti socialiste.

Que ceux qui s'opposent au maire et sa politique condamnent cette politique publiquement,  qu'ils condamnent le vol de 30.000 euros à la régie de Quartiers, qu'ils condamnent la vente illégale des 15 ha à Auchan, qu'ils condamnent les actes illégaux de l'adjoint au maire qui gerait l'association Côté Quartiers  qui s'est payé un billet d'avion avec l'argent de l'association,  qu'ils condamnent ce même adjoint qui a agressé et craché sur notre élu de l'opposition Jean-claude Aubrun, qu'ils condamnent l'incendie du local de l'opposition etc.. Leur silence commence à être lourd. Prochainement je publierai une tribune à ce sujet.

Diviser pour mieux régner
Retour à l'accueil