En 2000, M D. Carême a fait une promesse
Celle d'avoir dans la ville un vrai commissariat
Et non un simple bureau de police qui existait déjà
Et d'accuser ses adversaires d'alors de faiblesse


Quinze ans plus tard M. Carême manque de hardiesse
Damien Carême n'a plus les mêmes combats
Quinze ans plus tard, son commissariat n'existe pas
Pardonnez-lui cet abus de faiblesse.


Les électeurs se sont bien fait avoir.
Ce n'était pas faute de pouvoir
Nous avons su toute la vérité
Lors du conseil municipal de novembre dernier


"Moi je m’en fou qu’il y ait un commissariat", il nous dira
Il a quitté le navire socialiste qui coulait tel un rat
Maintenant écologiste, la légalisation du cannabis sera-elle sa priorité ?

Le mensonge ne paie pas ?
Retour à l'accueil